Denis Levaillant
INDEX
Musique et Danse

La Petite danseuse, chorégraphie Patrice Bart, Opéra de Paris 2003.

Reprise à l'Opéra de Paris en décembre 2005: www.opera-de-paris.fr


Passage de l'heure bleue, chorégraphie Stéphanie Aubin, GRCOP, Opéra de Paris 1989.

Extrait


Les Heures défaites, chorégraphie Bouvier/Obadia, Théâtre de la Ville, Paris 1987 (Quatuor Joachim).

Extrait

Eaux-fortes, chorégraphie Dominique Petit, St Quentin en Yvelines, 1986.


Rythm'n'shoes, chorégraphie Aby Dance Trio, concours de Bagnolet 1984 (électroacoustique).

Extrait


Les Pas perdus, chorégraphie Dominique Petit, Maison de la Danse de Lyon, 1983 (Youval Micenmacher).

Extrait 1 - Extrait 2


Aranzaquil, chorégraphie Dominique Petit, Maison de la Danse de Lyon, 1983.

Extrait

D.D.Blue Gold Digger, chorégraphie Dominique Petit, Centre Pompidou Paris, 1982.

Dominique Petit

D.D. BLUE GOLD DIGGER

LES SAISONS DE LA DANSE - novembre 1982

Dominique Petit, danseur et chorégraphe, a choisi, pour camper son histoire, le thème de l'Amérique, urbaine, bruyante et tentaculaire, mais aussi terre de grands espaces, symbole de liberté et d'aventure. Avec le pianiste-comédien Denis Levaillant, il nous conte "les confessions nocturnes de deux voyous rêveurs. Les blues des chercheurs d'or". Tous deux s'inventent des histoires à dormir debout et se répondent, l'un par le geste, l'autre par la musique qu'il combine à des bruitages surprenants. Costume bleu scintillant et chaussures argent, Dominique Petit joue au dragueur, au gangster, au rock'n'roller, à l'artiste de music-hall qui fait des claquettes, sur une musique étrange qui mêle des cris d'oiseaux aux sifflements d'un train et au bruit d'un flipper.

Ce conte moderne qui s'exprime à travers la mythologie américaine est aussi un excellent prétexte chorégraphique. Le danseur s'exerce à toutes les formes de la marche et découvre toutes les combinaisons du mouvement en agençant les pas les plus imprévus. Il expérimente les effets de la vitesse et de l'arrêt. Il mêle des positions de karaté aux pliés et aux ronds de jambe du classique et aux acrobaties du gymnaste. Voici une création musclée et énergique, originale dans son procédé et attachante parce qu'elle fait participer, en un duo époustouflant, le danseur et le musicien.

Véronique Sédro

Extrait 1 - Extrait 2


Dérive, chorégraphie Brigitte Lefèvre, Opéra de Nantes, 1982(avec Claudia Phillips).

Extrait


Corridors, chorégraphie Dominique Bagouet, 1981.


Le Jardin du sanglier, chorégraphie Caroline Marcadé, Opéra de Paris, 1979.

Caroline Marcadé

Extrait

Photo © Marc Enguerand (1979)

début de la page

Musique et Théâtre

Fin de partie (Samuel Beckett), mise en scène Christian Colin, théâtre de Memingen (Allemagne) et reprise au théâtre de l'Aquarium, Paris, 2001/2002.





La Jouissance du scorpion (Véronique Olmi), mise en scène Christian Colin, théâtre de Trêves (Allemagne), 2000.





Les Vacances (JC Grumberg ), mise en scène Christian Colin, La Coupole Scène Nationale, 1999.


Photos © Julie Levaillant


Les Figures de la peur (Elsa Solal), mise en scène Christian Colin, La Coupole Scène nationale, 1998.


Le Dernier sursaut (Michel Vinaver), mise en scène Michel Dydim, Opéra de Metz, 1995.


Le Canard sauvage (Ibsen), mise en scène Alain Françon à la Comédie Française, 1993 (Quintette Nielsen).

Extrait


La Remise (Roger Planchon), mise en scène Alain Françon au théâtre des Amandiers, Nanterre, 1993 (Sylvain Beuf, Jean-Louis Matinier, Indigo).

Extrait


La Compagnie des hommes (E.Bond), mise en scène Alain Françon au Théâtre de La Ville, Paris, 1992( A Sei Voci).


Britannicus (Racine), mise en scène Alain Françon au théâtre du 8ème à Lyon, 1991 (Ars Nova).

Extrait 1 - Extrait 2 - Extrait 3


Palais Mascotte (Enzo Corman), mise en scène Alain Françon, Théâtre de la Bastille, 1988.

Dominique Valadié

Photo © Sophie Steinberger / Enguerand (1988)

Extrait 1 - Extrait 2

Hedda Gabler (Ibsen), mise en scène Alain Françon, Théâtre de l'Athénée, 1987 (Quatuor Ami Flammer).

Photo © Marc Enguerand (1987)


Le Menteur (Corneille), mise en scène Alain Françon, Comédie Française, 1986 (Sophie Boulin, David Simpson, Noëlle Spieth, Alan Hacker, Michel Henry).

Photo © Marc Enguerand (1986)

Extrait 1 - Extrait 2
début de la page